Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?
Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

De 1930 à 1951

C'est par  des soirées théatrales dans la salle Saint-Michel que l'on espère  gagner l'argent nécessaire ; toutes les pièces du Doyen BOILLIN  y seront jouées (Dominique - Guillaume Tell - Visions d'afrique et  Caïn) avec le concours de la chorale paroissiale et combien d'autres  pièces comiques avec les pantomines qui font passer d'agréables  soirées à ceux qui veulent que la ST-Michel s'épanouisse.

En 1930,  avec l'aide de ses soeurs ainées, l'Avenir de Mandeure et l'Avant Garde  de Montbéliard, la St-Michel peut se montrer au milieu de toutes les  sociétés du district et conduit ses premiers gymnastes au brevet  sportif.
Son premier  festival fut Bourguignon. La St-Michel se présente avec sa clique,  ses adultes et ses pupilles et sera désignée Société  d'Honneur par le jury.
Nul ne reculera  devant cette charge et si les "gyms" ne rivalisent pas en athlétisme  avec les autres concurrents, les mouvements imposés, la tenue des jeunes  et la série de douze pyramides présentées à la  fête soulèvent les acclamations du public. Au palmarès  la St-Michel reçoit les félicitations du jury et rapporte fièrement ses premiers lauriers.

En 1933,  c'est le moment de la première photo de famille de section des "gyms".

En 1934,  grâce à la trésorerie, on peut se permettre un premier  déplacement pour le concour inter-régional de Gray, la St-Michel  y fait bonne impression et rapporte ses premières médailles.

En 1935,  à l'occasion de sa kermesse la St-Michel fait défiler sept chars  sur le thème : "les métiers". La clique perd son chef  après une terrible maladie ; la St-Michel lui rend les honneurs qui  furent mérités par tant de dévouement. Ses élèves  et tous les jeunes le pleurent comem un grand frère. OUDIN Gaston lui  succède et continue sur ses traces.

En 1937,  à son grand regret BERNARD Alphonse doit passer le flambeau à  un de ses "poulains", ETIENNE Marcel qui ira suivre les cours de  moniteurs de BOURGOGNE FRANCHE-COMTE et conduira la société  aux concours de Luxeuil, Delle et Besançon. Lorsque la flamme olympique  traverse la France, la St-Michel la recevra des mains de l'Avenir de Mandeure  et invite toute la population de Voujeaucourt à fêter cette flamme  avec elle par un soirée gratuite à la salle CALLET (l'actuelle  salle des fêtes) qui est pleine à craquer et déborde de  joie. Cette flamme est ensuite conduite en triomphe à Colombier-Fontaine.

Réagir

CAPTCHA